Ha… la grossesse…

La grossesse te va super bien ! Tu es resplendissante ! Nan, mais t’as rien pris là. Tu es encore toute mince ! STOP !!! NON. C’est faux.

D’abord la grossesse, c’est pas le plus beau moment de ta vie. Non, en tous cas, pas pour moi. Même si t’as pas de nausées au début.

Parce que pour commencer, ça les brise un peu de ne pas pouvoir regarder un film en entier. Imaginez si vous regardiez Star Wars et qu’en un battement de cils, vous passiez de Luke qui est en train d’acheter des droïdes pour son oncle à Luke avec une main en moins et qui découvre que Darth Vador est son père… Ca en fait des épisodes ratés… Voilà, parce que franchement qu’en t’es en cloques, t’es fatiguée. Et je ne parle même pas du gremlin à l’intérieur qui, une fois bien installé et prenant du poids se met à avoir le hoquet quand enfin tu avais trouvé ta position pour dormir (soit un angle de 45,7° environ, le dos soutenu par un coussin d’allaitement dont tu entends chaque grain au moindre mouvement, le bras coincé selon un axe précis et les jambes écartées de manière à pouvoir libérer la vessie sur laquelle tu n’as plus aucune prise, aucune…).

Ensuite, tu prends du poids… Je ne m’adresse pas à la copine qui t’écœure parce qu’elle n’en prend pas assez. Et qui rerentre dans son mini 36 le lendemain de l’accouchement. Non je ne parle pas de cette copine-ci… Elle, pendant un temps, c’est plus ta copine… Donc tu prends du poids. Si t’as de la chance de finir ta grossesse l’été, ça passe parce que tu peux ressembler à un cachalot. Quand t’es dans l’eau, ça fait illusion. Faut juste que les enfants ne fassent pas la course jusqu’à la bouée, parce que la bouée… c’est toi ! Mais sache que tes fringues se rapprochent plus de la bâche agricole, que de la dernière saison printemps-été de chez Gaultier. Et non, c’est pas beau. Tes bras ressemblent à du chewing-gum, t’as les jambes comme des poteaux électriques et tes seins t’empêchent de voir tes pieds… C’est moche.

En plus, quand t’es enceinte, tu te mets à marcher différemment. Perso, en traversant le parc, je me suis retournée pour vérifier que les canetons qui étaient nés quelques semaines avant n’étaient pas en train de me suivre, parce qu’ils auraient pu me confondre avec leur mère… Vous visualisez bien le type de démarche que vous vous coltinez ?

Et puis quand t’es enceinte, monter des escaliers c’est comme procéder à l’ascension de l’Everest. C’est hard. Tu souffles comme une vache qui a réussi à atteindre le tas de foin situé à l’autre bout du champ. Te déplacer requiert des calculs savants afin de prendre en compte l’ensemble des paramètres nécessaires pour atteindre ta destination sans incident majeur. Soit : si ta vessie est remplie au un dixième et sachant qu’elle a été vidée trente secondes avant mais a une autonomie de moins de 10 minutes avant compression insupportable, sachant aussi que tes capacités respiratoires se limitent à 30ml d’oxygène par mètre, que tes pieds te font souffrir au bout de 30 pas, que ton ventre se met à peser après 5 minutes de marche et qu’il te faut au moins 15 minutes pour arriver jusqu’à ton bus, ET que le bus met environ 30 minutes pour parvenir à son terminus, ET que tu dois ajouter encore 15 minutes de marche pour parvenir à l’entrée de ton taf ET qu’il reste environ 40 marches avant les prochaines toilettes… Combien de temps pourras-tu tenir avant de faire pipi la prochaine fois ET quelle quantité de liquide peux-tu absorber avant de quitter ton domicile afin d’éviter une inondation et une grosse honte ? L’incontinence, ça n’a l’air de rien, mais pendant ta grossesse, tu y penses. Tout le temps…

Et si en plus, tu as le malheur de ne pas être immunisée contre la toxoplasmose, v’là les emmerdements au niveau bouffe ! Tu surveilles tout. Tu stresses de manger dans un restaurant au cas où ils auraient mal lavé les légumes. Tu ferais limite passer l’inspection d’hygiène pour vérifier la propreté des lieux. Tu as envie de manger de la charcuterie, du fromage et tous les trucs bien gras mais tu peux pas non plus, à cause de la listéria. Bon en fait, en vrai, à la fin tu relâches la pression, t’en peux plus et tu manges tout ce que tu veux… (bon ben alors te plains pas si t’as pris 15 kilos, là…).

Et je ne parle pas des séquelles après l’accouchement, c’est un autre chapitre.

Enfin voilà, quand t’es enceinte, c’est pas forcément les plus beaux moments de ta vie. Mais le résultat est tellement beau que tu finis par oublier ces petits détails insignifiants. Enfin après plusieurs mois tout de même, voire années, quand tu rerentres dans tes fringues quoi !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s