CAF ou Comment Accéder à la Folie

Ha les joies de devenir parents ! Ca fait des grouics dans votre ventre, ça donne des coups de pied à maman (ça donne des putains de coups de pied à maman…), ça vous fait prendre des jolies rondeurs qui vous font rapidement ressembler à un culbuto. Grand grand kif !

Mais il y a aussi les joies de la préparation à son arrivée. Les mini-bodies, les mini-chaussettes qui ont tendance à faire ressembler le futur papa à un marshmallow fondant. Mais c’est meugnon… faut bien l’avouer ! On coud, on crochète. Les doudous naissent en espérant qu’il ne sera pas non plus un emmerdeur à ne pas pouvoir s’endormir si on n’a pas trouvé la BETE.

Il y a aussi les joies de se demander où on va bien pouvoir le caser, ce loulou à naître. Vous allez voir qu’il va réussir à squatter notre chambre et qu’on va se retrouver rapidement à dormir au salon, au milieu des ondes titillantes du Wi-Fi, des lumières scintillantes de la box-décodeur-PSP-télévision,  parce qu’obtenir un nouvel appart à l’office HLM c’est comme espérer l’arrivée du Père-Noël au mois d’août ! C’est beau d’y croire…

Et puis, il y a les démarches administratives et médicales. Les rendez-vous sage-femme que vous ne parvenez pas à caler pendant que vous bossez. Ben oui désolée, mais non, vous n’allez pas quitter votre taf pour aller vous entraîner à respirer comme un petit chien. Non. Il y a les visites mensuelles au laboratoire, prises de sang et pipi dans un flacon toujours trop petit, d’autant que votre ventre commence à vous empêcher de bien viser l’entrée, pour vérifier que vous n’avez pas craqué sur les bonbecs et les pâtisseries, en vous donnant une foutue mauvaise conscience. Il y a la balance du médecin qui, lui, ne vous juge pas, mais Mauvaise Conscience rôde et ne vous laisse pas sereine avec ses petits : « Tttt… ».

Et il y a la CAF ! Ou Comment Accéder à la Folie en moins de deux minutes. Transcription :

Demande d’inscription faite assez rapidement. Envoi de la carte d’allocataire rapide lui aussi. Formidable, j’en ai les larmes aux yeux, tout se déroule comme sur des roulettes, c’est pas croyable, c’est la CAF tout de même.

Premier couac quinze jours plus tard : et si vous nous transmettiez vos avis d’imposition ou de non-imposition pour que nous étudiions vos droits dans les plus brefs délais ? Hein ? Oui, je veux bien, mais pourquoi vous ne les avez pas demandés au moment de l’inscription, hein ?

Pas de souci, vous pouvez le faire sur CAF.fr. Ha ! On aime les miracles de l’internet et des économies de timbres qui vont bientôt coûter plus cher qu’un café en terrasse à Paname. Alors, hop, hop, hop, direction le site institutionnel.

Accédez à votre compte. Pas de souci. On donne son numéro d’allocataire. Jusque-là, tout va bien ! Sa date de naissance, aucun problème. Son code confidentiel… ha, il est où le code confidentiel ? Ha oui sur la feuille qui contient la carte allocataire. Ha ha trop facile !!! Sauf qu’à l’emplacement du code confidentiel, il y a un gros blanc. Pas de code. OK. Vous en faites la demande. Il faudra donc repousser le complément d’information parce qu’ils l’envoient par courrier, le code, pas par mail, ben non, oh faut pas déconner, c’est plus sympa de faire attendre.

Par acquis de conscience, vous essayez tout de même de joindre un conseiller par téléphone, à 7 cents l’appel puis 2 cents et des brouettes la minute (ha z’avez niqué vos économies de timbres !). Et là, encore une belle surprise. Transcription :

Si vous êtes allocataire et souhaitez des renseignements sur votre compte, tapez 1. Je tape 1. Tapez votre numéro d’allocataire et terminez par dièse. Je tape mon numéro d’allocataire et je termine par dièse. Tapez votre code confidentiel. J’ai pas de code confidentiel. Votre code n’est pas correct. Normal. J’ai pas tapé de code, puisque je n’en ai pas. Tapez votre code confidentiel.

Je vais plutôt aller écrire une chronique, moi, tiens !!!

(Et la rédaction ne parle pas du fait que, dans la même journée, il a fallu aller faire une pré-inscription en crèche qui s’est soldée par l’incapacité à sortir par la bonne grille dans le parking souterrain de l’hôtel de ville puis l’incapacité à re-rentrer dans ledit parking souterrain, obligeant le petit culbuto à faire le tour d’un autre bâtiment administratif afin de découvrir la porte secrète qui menait au véhicule le ramenant dans ses pénates. Non, la rédaction n’en parle pas …)

Publicités

7 réflexions sur “CAF ou Comment Accéder à la Folie

  1. drinou dit :

    Toujours aussi top tes chroniques! Cela m’a fait penser à celle de l’aspirateur. Continue titane tu as du talent. Tu devrais les proposer à l’édition je suis que cela aurait du succès.

  2. Anonyme dit :

    ah, les joies de l’administration, et c’est qu’un début. Premier courrier de la petite enfance qui te dit « Vos salaires sont trop élevés pour pouvoir accéder à une place en crèche ». Deuxième courrier, il nous manque un papier pour le dossier « facil’famille », il porte bien son nom…
    Mais une fois que tout est mis en place (1an environ), tout roule.
    Impose le doudou que Vous voulez, il aura pas le choix, c’est qui les patrons ici???? hein??? et démultiplie-le …

  3. Perry Mélanie dit :

    Souvenirs, souvenirs… La CAF, heureusement que ça existe, hein, c’est une aide précieuse pour pas mal de parents, on va pas se plaindre de nos avantages, c’est sûr. Mais c’est comme s’il fallait que tu payes de ta personne, ça va pas être si facile de vous lâcher les sous Madame, faut pas déconner, qui êtes vous, que demandez-vous, quel âge avez-vous, combien gagnez-vous, rappelez-nous…blablabla. Bon, à côté de l’obtention d’une place en crèche, c’est que dalle… Mais on y arrive et c’est là qu’on se rend compte de tout ce qu’on va être capable de faire pour la chair de notre chair, des miracles qui ferait passer Jésus pour un charlatan au yeux des chrétiens.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s